ISBN 978-2-88351-026-5
272 Seiten
2003
Format 15.5 x 22.5 cm
Broschiert

In den Warenkorb

SFr. 38.00 / € 26.00

Couples contemporains – Cohésion, régulation et conflits

Une enquête sociologique

Eric D. Widmer, Jean Kellerhals, René Levy, Michèle Ernst Stähli, Raphaël Hammer

Comment peut-on caractériser les relations de couple aujourd’hui ? Sont-elles marquées par l’autonomie des conjoints ou au contraire par la valorisation du « nous-couple » ou du « nous-famille » ? Les couples se replient-ils sur eux-mêmes ou s’ouvrent-ils sur le monde qui les entoure ? Du point de vue des rôles et du pouvoir, l’égalité entre hommes et femmes est-elle désormais pratiquée ou au contraire les arrangements traditionnels perdurent-ils ?
Ce livre montre que la situation est caractérisée par une grande diversité de styles d’interactions conjugales plutôt que par un modèle unique. Ces styles répondent à des logiques associées au statut social, à la position dans le parcours de vie et à la participation sociale des couples. De plus, ils génèrent des niveaux de problèmes et de satisfaction très differents.
L’intérêt d’une analyse sociologique du fonctionnement des couples contemporains ne tient pas qu’à l’importance d’un groupe que l’on dit essentiel pour la construction de l’individu et pour l’intégration sociale, mais aussi à l’interrogation sociale et politique générée par les mutations familiales des trente dernières années.

Autoren/Herausgeber

Eric Widmer est professeur au Centre lémanique d’étude des parcours et modes de vie (Centre PaVie). Ses travaux portent sur les dynamiques et les normes familiales, les trajectoires biographiques et les réseaux sociaux.
Jean Kellerhals est professeur au Département de sociologie de l’Université de Genève. Ses travaux portent sur les fonctionnements conjugaux et familiaux, les réseaux de parenté, les stratégies éducatives et la justice distributive.
René Levy est professeur à l’Institut d’anthropologie et de sociologie de l’Université de Lausanne. Ses recherches concernent la stratification sociale, les relations de genre et les dynamiques familiales, dans une perspective de parcours de vie. Il est actuellement directeur du Centre lémanique d’étude des parcours et modes de vie (Centre PaVie).
Michèle Ernst Stähli, ancienne assistante d’enseignement et de recherche à l’Institut d’anthropologie et de sociologie de l’Université de Lausanne, est chargée de recherche en France au Laboratoire Territoires, Techniques et Sociétés (LATTS) et au Centre d’Etude de l’Emploi (CEE). Ses travaux portent principalement sur le temps de travail et de la conciliation travail-famille.
Raphaël Hammer a été assistant d’enseignement et de recherche au Département de sociologie à l’Université de Genève. Il s’intéresse aux enjeux liés aux transformations de la médecine et de la santé dans la société contemporaine, un thème sur lequel porte son travail de doctorat.