ISBN 978-2-88351-066-1
188 Seiten
2015
Format 15.5 x 22.5 cm
broschiert

In den Warenkorb

SFr. 34.00 / € 27.00

Pour qui luttent les femmes?

De la représentation des intérêts des femmes au Parlement suisse

Anouk Lloren

Une augmentation, même modeste, du nombre de femmes élues au sein des partis de droite est susceptible de mener à un changement au niveau des politiques publiques mises en oeuvre, et ceci notamment en faveur de lois visant à défendre la cause des femmes. Tel est le résultat de cette enquête portant sur le comportement législatif des député·e·s suisses. Dans cet ouvrage, l’auteure teste l’argument utilitaire avancé par de nombreu·x·ses féministes qui postule qu’intégrer des femmes dans les parlements permettrait au champ politique de prendre en compte des expériences sociales qui étaient jusque-là marginalisées. Grâce à la base de données des votes nominatifs au Conseil national, elle parvient à montrer que le genre exerce une influence non négligeable sur le comportement des législateurs, notamment au sein des partis de droite et, contre toute attente, également au sein du parti de l’Union démocratique du centre, de tendance populiste.

Autoren/Herausgeber

Anouk Lloren est docteure en science politique de l’Université de Genève, où elle enseigne le comportement politique au Département de science politique et de relations internationales. Elle travaille aussi en tant que chercheure invitée à l’Université de Columbia. Ses recherches portent sur les rapports entre le genre et la politique, les inégalités socioéconomiques et leurs effets sur la représentation politique, les campagnes électorales et l’analyse du vote.

Rezension

« Cet ouvrage offre des resultats nouveaux et tres interessants quant a la nature de la representation en Suisse, aux differences entre elus masculins et feminins, et quant au concept de la representation substantielle des preferences et interêts des femmes. »

Rezension von Sarah Bütikofer, Universität Zürich, erschienen in: Swiss Political Science Review 22(3): 428–437.